L’Adan publie son tout premier rapport annuel qui reprend l’activité de l’association en 2020. Télécharger ⬇️

Actualités du mois d’août

L’Adan s’apprête à fermer ses portes deux petites semaines, le temps pour l’équipe de se ressourcer après un mois de juillet à l’image de ce premier semestre de 2021 : intense.

Nous sommes fiers du succès de la première édition de notre Crypto Finance Forum. Autour d’une trentaine de spécialistes, cette journée a permis un large tour d’horizon des crypto-actifs, des usages, des tendances, et surtout des opportunités qu’ils offrent pour la transformation numérique de la finance. Une audience de plus de 180 participants a ainsi écouté ces experts partager leur connaissance et leur vision éclairées de la finance décentralisée, de la réglementation, des marchés et de la banque de demain, et des enjeux auxquels la France et l’UE font face en matière de compétitivité et de souveraineté. La preuve que la demande d’une meilleure compréhension de ces innovations est forte, que la démocratisation des crypto-actifs est en marche, et que nous devons maintenir nos efforts en matière de pédagogie. Si vous avez raté ce grand rendez-vous, pas de panique, retrouvez le compte-rendu écrit, les supports de présentation et la rediffusion vidéo sur notre site Internet (voir nos Publications ci-dessous).

En marge de l’organisation de notre Forum, le quotidien des missions et des travaux de l’Adan ne s’est pas arrêté. L’actualité réglementaire et institutionnelle n’a en effet pas encore pris ses quartiers d’été. Ainsi, tandis que la Banque centrale européenne regarde d’un peu plus près la possibilité d’émettre son euro numérique, l’Association publie sa vision et ses recommandations en la matière : les craintes exprimées dans notre papier quant aux menaces qui pèsent sur notre compétitivité et notre souveraineté se matérialisent de plus en plus, en atteste l’arrivée de l’EURT de Tether. La Commission européenne propose de renforcer les exigences en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme à l’égard des acteurs crypto, l’industrie française (dont l’Adan) étant dans le même temps auditionnée par le GAFI. Concernant MiCA, les débats au sein des institutions européennes s’éternisent, voire s’enlisent. Dans le monde, la pression des régulateurs sur les entreprises des crypto-actifs monte constamment, parlez-en à Binance, aux entrepreneurs DeFi et aux candidats PSAN toujours dans l’attente de leur enregistrement. Alors jusqu’où peut-on aller en termes de réglementation ? Je vous donne rendez-vous à Biarritz le 26 août afin d’y répondre, lors de la nouvelle édition de Surfin’Bitcoin.

Enfin, souhaitons la bienvenue aux 4 nouveaux membres de l’Adan, qui élèvent à 72 le nombre de nos adhérents : Lugh, Mithras Labs Paladin, PayInnov et Sesterce. Merci à vous !

Que la pause estivale soit belle dans la perspective d’une rentrée qui s’annonce passionnante. Si vous manquez de lecture, n’hésitez pas à emporter avec vous le premier rapport d’activité de l’Association (voir nos Publications ci-dessous) !

Faustine

Publications

Une semaine après la première édition du Crypto Finance Forum, que faut-il en retenir ?

Le 19 juillet 2021, l’Adan organisait la première édition du Crypto Finance Forum à la Maison de la Mutualité à Paris. Tout au long de cette journée, cet événement inédit a permis de décrypter et construire un débat autour des actifs numériques entre les acteurs du monde institutionnel (autorités, décideurs et acteurs de la banque et finance traditionnelles) d’une part, et l’industrie des actifs numériques d’autre part. 

Le présent article synthétise l’ensemble des interventions effectuées lors de ce Forum, organisé en partenariat avec LedgerParaswapCoinhouseiExecKaikoKPMG et Scorechain. Les échanges tenus lors de cette journée ont été couverts par Bsmart, Cryptoast et L’Express.  

➡️ Voir le replay 

Un an après sa création, l’Association pour le développement des actifs numériques publie son tout premier rapport annuel d’activité

L’année 2020, qui a vu naître l’Adan, s’est révélée intense en travaux et riche en accomplissements.

L’Association est fière de publier son tout premier rapport d’activité dans lequel vous pourrez retrouver : un état des lieux général des marchés de crypto-actifs et des grands développements de 2020 ; les sujets traités et les actions conduites par l’Adan tout au long de sa première année d’existence ; ainsi que la présentation de nos missions, notre organisation, notre fonctionnement, notre équipe.

Ainsi, si 2020 a été synonyme de croissance pour toute l’industrie des actifs numériques, elle nous a également permis de nous établir comme un acteur de référence pour fédérer et représenter les professionnels du secteur en France.

➡️ Lire le rapport annuel d’activité

La LCB-FT à l’épreuve des activités sur crypto-actifs : quels risques pour quelle réglementation ?

L’innovation des crypto-actifs, prise dans un contexte de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme (BC-FT), fait l’objet de vives controverses depuis maintenant plus d’une décennie. Si certains affirment que les crypto-actifs ne soulèvent pas plus de risque que le recours à des monnaies à cours légal, d’autres considèrent qu’ils sont en grande partie utilisés pour commettre des infractions de blanchiment et de financement du terrorisme.

Dans son nouvel article pédagogique, l’Adan propose une analyse factuelle et granulaire des risques BC-FT portés par les marchés de crypto-actifs.

Ce nouvel article s’inscrit dans une actualité règlementaire brûlante, tandis que la Commission européenne a révélé le 20 juillet dernier son ambitieux projet de réforme des règles européennes en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LCB-FT).

➡️ Lire l’article

Euro numérique : l’Adan alerte sur la nécessité d’un euro numérique pour l’innovation, la compétitivité et la souveraineté européenne

L’enjeu de l’euro numérique, que l’on traite des stablecoins ou des monnaies numériques de banque centrale (MNBC), a été pris en main par l’Adan dès sa création. Après avoir souligné son importance dans le cadre de l’enquête Adan-AFTI-AMAFI-Gide255 sur les security tokens, participé aux consultations du Conseil de stabilité financière (sur les global stablecoins) et de la Banque centrale européenne (sur le digital euro), et contribuant aux réflexions actuelles de l’encadrement des stablecoins par le futur règlement européen MiCA, l’Association dévoile sa position synthétique sur l’euro numérique.

La transition vers la future économie numérique européenne se fonde sur l’émission et la mise à disposition d’un euro numérique. Face à l’avance prise aux Etats-Unis et en Asie, l’euro numérique constitue un enjeu crucial pour la compétitivité de l’Europe et la souveraineté monétaire de la zone euro. Nous présentons ainsi notre vision et émettons des recommandations afin qu’une coexistence de la monnaie numérique de la BCE et des initiatives privées innovantes (stablecoins euro) porte la transformation numérique de la finance européenne et réaffirme la souveraineté monétaire de la zone euro.

La parution du position paper de l’Adan a précédé de quelques jours l’annonce du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne du lancement de la phase d’investigation de son projet d’euro numérique, d’une durée de 2 ans.

➡️ Lire le position paper

Travaux

Le mois de juillet a vu se multiplier les travaux et les rencontres avec les régulateurs, les ministères, les parlementaires et les associations de place sur de nombreux sujets parmi lesquels :

  • Le régime des prestataires de services sur actifs numériques, la procédure d’enregistrement afférente et le besoin de clarification : note d’analyse juridique et guide méthodologique LCB-FT en cours.
  • Les lacunes dans le dialogue entre les sphères crypto et bancaire.
  • Le développement de la finance décentralisée et le traitement réglementaire adapté.
  • La fiscalité des crypto-actifs : propositions d’amendements de l’Adan.
  • Le besoin de formation (initiale et continue) de développeurs blockchain et spécialistes de la crypto-finance.
  • L’inscription de l’innovation et la Fintech françaises dans les priorités de la prochaine campagne Présidentielle.

L’association a aussi réuni plusieurs de ses Groupes de travail et Comités avant la pause estivale :

  • Le Groupe de travail Prospectives/DeFi (5 juillet) ;
  • Le Comité Juridique et Fiscal (15 juillet) ;
  • Le Groupe de travail Affaires Européennes (26 juillet).

Focus européen

Le mois de juillet nous a permis d’avancer sur de nombreux sujets transverses et de mener à bien différentes actions au niveau européen :

  • [Euro numérique] Parution de notre position paper (voir Publications supra) ;
  • [LCB-FT] Audition de l’Adan dans le cadre de l’évaluation de la France par le Groupe d’Action FInancière (GAFI) ;
  • [MiCA et régime pilote] Échanges avec les autorités françaises et européennes dans le cadre des débats toujours en cours au Parlement européen et au Conseil de l’Union européenne.

Les travaux européens de l’Adan sont également conduits dans le contexte de l’European Crypto Initiative.

Interventions

Lors du mois de juillet, l’Adan a pris part à plusieurs événements :

  • Intervention au dîner-débat sur la cyber-sécurité organisée par le Club Innovation et transformation numérique le mercredi 7 juillet ;
  • Organisation de la première édition du « Crypto Finance Forum » par l’Adan le 19 juillet (voir nos publications ci-dessus) ;
  • Organisation de la conférence « French Track / Future of France » sur la matinée du 20 juillet dans le cadre de l’EthCC.

L’Association a également invitée à partager sa vision :

Actualités des membres

  • Bpifrance : Sponsor de la partie VC d’EthCC. C’est avec enthousiasme que nous avons pu aider des VCs internationaux échanger avec de supers projets européens cryptos! Un grand merci à Kaiko et Ehereum France pour la qualité de l’évènement.
    En savoir plus
  • Coinhouse : Lancement d’une campagne marketing « la boutique sans intérêts » avec l’agence Marcel pour inciter les français à diversifier leur épargne, notamment avec les crypto-actifs.
    En savoir plus
  • CryptElite : CryptElite dévoile l’envers du décor de sa plateforme de gestion et de ses stratégies algorithmiques.
    En savoir plus
  • Elements Energy : Avoir formé avec succès Digital Mango SAS qui reprendra toutes les activités Blockchain liées à notre activité.
    En savoir plus
  • Gide 255 : La Commission européenne a publié le 20 juillet un ensemble de propositions pour réformer le cadre européen sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, en proposant notamment la création d’une autorité européenne dédiée et en reprenant certaines propositions du GAFI.
    En savoir plus
  • iExec : A l’occasion de la 4ème édition d’EthCC, Gilles Fedak, CEO et co-fondateur de l’entreprise, a présenté l’iExec Oracle Factory : une interface qui rend les oracles accessibles à tous, en permettant aux développeurs de créer leurs propres oracles en moins de 5 minutes, en quelques clics et sans compétences blockchain.
    En savoir plus
  • Nomadic Labs : Ipocamp choisit Tezos pour sa solution de propriété intellectuelle.
    En savoir plus
  • Ownest : Ownest a participé, via son co-fondateur et Head of Blockchains, Quentin de Beauchesnes, à un podcast du média Cryptoast, dédié aux tokens NFT. De quoi en rappeler les fondements et en présenter un usage plus sérieux : celui de la traçabilité supply chain.
    En savoir plus
  • Paladin : Intervention à EthCC sur la nécessité de l’activisme au sein de la finance décentralisée.
    En savoir plus
  • Scorechain : Le nombre de clients actifs chez Scorechain dépasse 100 cet été, soit une montée sur un an de 40%. Scorechain est nominé pour un prix de l’innovation du WorldFestival 2021. Votez pour Scorechain avant le 10 août pour l’aider à devenir le top 50 des startups !
    En savoir plus
  • Sesterce : Nous avons eu la chance d’être laureat du concours innov de la BPI sur nos sujets de recherches en optimisation d’energie via le mining !
  • We fundia : L’équipe de We fundia est heureuse de vous annoncer la mise en ligne de refundia.eu, sa place de marché secondaire pour la dette obligataire non cotée. Sur Re fundia, les entrepreneurs reprennent la main sur la gestion de leur registre de mouvements de titres de dette et les financeurs peuvent échanger des obligations en toute sécurité.
    En savoir plus

Nouveaux membres

Nous avons accueilli, depuis début juillet, quatre nouveaux adhérents, bienvenue à eux !

Lugh : Émetteur d’actifs numériques stables adossés à l’euro.

Mithras Labs Paladin : Créateur de mécanismes de coordination pour la gouvernance.

PayInnov : Éditeur de solution de paiement en crypto-actifs dans le retail.

Sesterce : Spécialiste en crypto-mining développant des solutions pour ouvrir le mining au plus grand nombre.