L’Adan publie son tout premier rapport annuel qui reprend l’activité de l’association en 2020. Télécharger ⬇️

Euro numérique : l’Adan alerte sur la nécessité d’un euro numérique pour l’innovation, la compétitivité et la souveraineté européenne

La transition vers la future économie numérique européenne se fonde sur l’émission et la mise à disposition d’un euro numérique. Face à l’avance prise aux Etats-Unis et en Asie, l’euro numérique constitue un enjeu crucial pour la compétitivité de l’Europe et la souveraineté monétaire de la zone euro.

Grâce aux opportunités des technologies blockchains et des crypto-actifs, l’euro numérique offrirait en effet un large éventail de nouvelles opportunités dans le secteur monétaire, bancaire et financier en termes de transparence, fiabilité, programmabilité, résilience, confidentialité et efficience.  

La Banque centrale européenne (BCE) mène actuellement une réflexion sur les caractéristiques que pourrait revêtir sa monnaie numérique (MNBC) au sein de l’Union monétaire européenne. L’Adan est soucieuse de l’impact de ces choix sur l’industrie et les utilisateurs de crypto-actifs.

Ainsi, si la BCE lance des expérimentations, il est essentiel que cette MNBC euro revête les caractéristiques suivantes : 

  • Détention et contrôle par les citoyens.
  • Emission sur un ou des réseau(x) blockchain ouvert(s), compatibles avec les exigences fixées par la BCE.
  • Coexistence avec les stablecoins, du fait de leur complémentarité.
  • Appui sur le secteur des crypto-actifs en vue de son déploiement et de la construction du nouveau système monétaire, bancaire et financier.

En revanche, si la BCE choisit de ne pas émettre sa MNBC euro, la souveraineté et la compétitivité économique de l’Europe devront être portées par les stablecoins, dont il faut par conséquent accompagner le développement. A cette fin : 

  • Leur cadre réglementaire doit être proportionné, adapté et favorable à l’innovation et à la concurrence.
  • Un changement de paradigme réglementaire doit être engagé sur les stablecoins (et la finance) décentralisés. 
  • L’interopérabilité entre les différents stablecoins doit être encouragée pour faciliter l’émergence d’une véritable unité monétaire.

Sous l’un ou l’autre de ces scénarios, sans quoi l’euro numérique n’aura pas de sens, l’UE doit soutenir le développement de l’industrie des crypto-actifs dans sa globalité. La forte compétitivité des Etats-Unis sur les formes de monnaies privées et l’avancée de l’Asie sur leur devise “digitalisée” creusent l’écart de la compétition mondiale des monnaies. Le développement des stablecoins privés et l’ouverture de la concurrence des moyens de paiements avec l’aide des acteurs innovants sont un moyen efficace de faire face à ces enjeux.

2021-05-26-Position-Adan-Euro-numerique-MNBC-FR